• w-googleplus
  • w-facebook
  • Twitter Clean

Qui sommes-nous

L’Association des résidants des Jardins Taché inc. (ARJT) est la plus ancienne association de résidants du Québec toujours en existence et sans avoir connu d’interruption.

Les Jardins Taché sont situés dans le quartier Val-Tétreau (secteur de Hull de Gatineau) au Québec. Ils se trouvent au nord du boulevard Alexandre-Taché, entre la rue Gendron à l’est et la rue des Orchidées à l’ouest, et au sud du boulevard des Allumettières. Environ 500 résidences s’y trouvent, pour un total d’environ 1500 habitants. C’est un quartier paisible à proximité du Parc de la Gatineau et des lignes d’autobus allant vers le centre-ville de Hull et d’Ottawa. On y retrouve notamment le Conservatoire de musique de Gatineau et le parc Ste-Thérèse. L’école primaire du quartier est l’école Jean-de-Brébeuf.

L’ARJT a été fondée en juin 1959 sous l’Association des propriétaires des Jardins Taché incorporée. Les lettres patentes ont été accordées en novembre 1960 et le changement de nom (pour Association des résidants des Jardins Taché inc.) a été entériné par lettres patentes supplémentaires en 2001. Vous pouvez lire la constitution de l’ARJT ici.

À l’origine, les limites du quartier étaient similaires à celles d’aujourd’hui, sauf que la limite ouest était la rue St-Dominique, limite qui marquait la fin de la ville de Hull. La construction du quartier – rues Duguay, Gendron, Gabriel-Lacasse, Moncion, St-Dominique et St-François – a commencé à la fin des années 1950. Au fil des décennies, de nouvelles rues (Joseph-Baker, Ste-Thérèse, des Orchidées) se sont ajoutées et des maisons ont été construites sur les terrains vacants.

 

 

 

 

L'ARJT et la defense des residents du quartier

En 1970, le premier événement majeur est survenu à l’intérieur du quartier et a résulté en une cause célèbre, qui a été entendue par la Cour suprême du Canada et qui a fait jurisprudence dans les annales des groupes communautaires. En effet, en contravention à son règlement de zonage, la ville de Hull avait autorisé la construction d’un édifice en hauteur par la compagnie Dasken. L’Association des propriétaires des Jardins Taché (ancien nom de l’Association des résidants) s’y était opposée et avait fini par l’emporter après de multiples péripéties ; l’édifice à demi-construit sur la rue St-François a été démoli en 1972. Le parc Ste-Thérèse s’élève maintenant à cet endroit.

Dans les années 1990, l’Association a mené une bataille de 13 ans pour faire protéger le domaine de la ferme Moore, sis juste à l’ouest de la limite du quartier, pour faire restaurer des bâtiments patrimoniaux uniques et pour empêcher la construction de centaines d’habitations en plein cœur du domaine. En 2005, la Commission de la capitale nationale a investi 3,5 millions de dollars pour restaurer les bâtiments de la Ferme et la Ville de Gatineau a protégé par zonage les terrains contigus. Au printemps 2015, on annonçait la conclusion prochaine d’une entente qui permettrait ’établissement du centre d’écologie et d’agriculture urbaine de Gatineau dans la Ferme.

Au fil des années, l’ARJT est montée au front pour défendre d’autres dossiers d’envergure, notamment aux côtés des parents de l’école Jean-de-Brébeuf afin d’éviter sa fermeture dans les années 1980. Plus récemment, elle a lutté, malheureusement en vain, pour éviter la fermeture de la rue Gamelin.

Tous les résidants sont les bienvenus à se joindre à l’Association et à s’impliquer pour contribuer à améliorer la vie de notre quartier!  

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now